l'éveil du coeur 06  
     Association loi 1901  
     Villa Luna
     265 Promenade des anglais
     06200 Nice 

Blog

Le changement c'est toi, c'est moi, c'est nous... 

 

Mon rêve à moi c'est d'incarner le changement que je veux voir à l'extérieur. 

Et toi c'est quoi ton rêve ?

la sophrologie dans le milieu sportif

February 11, 2017

 

De plus en plus de gens s'intéressent à la sophrologie compte tenu des effets bénéfiques que cette discipline procure sur l'organisme.

Dans le milieu sportif, la sophrologie joue désormais un rôle important dans la recherche d'une meilleure performance, du dépassement de soi.

 

Extrait du témoignant de Yannick Noah :

« En fin de carrière, j’ai pratiqué la sophrologie. Cela m’a vraiment intéressé. En fait, c’est parti d’un accident qui m’a occasionné des problèmes aux genoux, et que j’essayais de soigner par des méthodes traditionnelles. J’ai beaucoup voyagé pour essayer de me soigner, parce que cela a duré longtemps. Et puis, un jour j’ai rencontré un sorcier au Cameroun qui m’a guéri en cinq minutes. Ca s’est passé très vite, très simplement. J’étais un peu sceptique, et quand j’ai constaté que je n’avais plus mal du tout aux genoux durant les années qui ont suivi, cela m’a ouvert les yeux. On m’avait parlé du yoga mais j’estimais me connaître suffisamment. C’était un peu idiot. En découvrant la sophrologie, j’ai appris beaucoup de choses sur moi, sur ma façon d’être sur le court, et puis cela a bien entendu débordé sur ma vie personnelle. Mais au départ, les résultats sur le court étaient vraiment flagrants. L’expérience consistait à apprendre à se relaxer, à se retrouver en situation. J’avais des images dans la tête. Des choses médiatiques liées à un sentiment d’injustice. J’avais souvent l’habitude d’avoir le public avec moi, et quand je le sentais hostile, je ne me sentais pas bien. Ou alors une faute d’arbitrage, ou jouer contre quelqu’un que j’aime ou contre quelqu’un que je déteste. Chaque fois je n’arrivais pas à jouer pleinement, à donner le meilleur de moi-même. Or quand je me trouvais dans cet état de relaxation – sans aucune pression extérieure – j’intériorisais ces images. J’avais une réaction physique qui était terrible. J’étais tout d’un coup très, très lourd, je commençais à avoir des douleurs au dos, aux genoux… Grâce à la sophrologie, j’ai appris à retrouver la légèreté, la clarté dans la tête et dans le corps. Ca se passe en quelques secondes. Ensuite on anticipe ce qui se passe sur le court. »…

Lire l’article intitulé Être soi-même contre vents et marées.

 

 

→ Les sportifs de haut niveau connaissent parfaitement les bienfaits de la sophrologie

 

par exemple :

– Le Préparateur mental recruté il y a quelques mois par Laurent Blanc est un sophrologue, c’est l’homme qui a accompagné les rugbymen du XV de France en quart de finale de la coupe du monde de 2007. (Jean-Marie Goyheneche)

– Alain Bernard, recordman du monde du 100m nage libre, l’utilise aussi.

– En tennis, on peut citer Ivan Lendl, Yannick Noah et Raphael Nadal.

– 240 médaillés olympiques ont été entraînés par le sophrologue suisse Raymond Abrezol.

 

Pourquoi utiliser la sophrologie lors d'un entraînement sportif ? 

 

L'excès de stress peut entraîner :

  • un rétrécissement de votre champ d'attention,

  • une réduction de l'information traitée,

  • des préoccupations ou des troubles de la décision.

Il est aussi la cause de problèmes de coordination motrice, de mauvais timing, d'impulsivité ou d'apathie. Il contribue enfin aux blessures dues à une tension musculaire excessive ou à un manque de concentration.

 

La fatigue, le doute, le stress, la peur limitent l'expression optimale de vos performances.

 

La sophrologie vous apporte la possibilité de développer vos " capacités mentales " et " capacités physiques " dans le but d'améliorer vos performances.

 

COMMENT ?

 

Un travail en sophrologie du sport se décompose en trois étapes :

  1. S'approprier les méthodes de relaxation pour récupérer plus vite et plus efficacement.

  2. Visualiser les gestes techniques, les parcours et les enjeux, améliorer ses habiletés mentales et techniques pour favoriser l'apprentissage et la progression.

  3. Apprendre à se positionner sereinement face aux événements, dans une attitude d'affirmation de soi et de confiance. Mieux se connaître, physiquement et psychiquement.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

 

Les techniques de sophrologie permettent de mieux gérer la fatigue pendant et aussi après l'entraînement et la compétition, dans l'optique d'une meilleure récupération. La détente libère les tensions physiques et mentales et favorise le repos et la qualité du sommeil.

 

La sophrologie développe également la connaissance et la maîtrise du corps, la capacité à sentir son corps et son positionnement afin de gagner en précision. Une perception fine et précise des mouvements, des accélérations, par exemple. Elle permet également de gérer son effort et de ne plus solliciter les muscles inutilement par une tension accrue et mal orientée. Le travail sur la respiration vient compléter le travail de gestion du stress en offrant d'excellents outils d'oxygénation rapide et en agissant en profondeur.

La faculté de concentration dans l'ici et maintenant, développée par la sophrologie, va permettre au sportif de ne plus être dispersé par des pensées parasites ou des éléments extérieurs perturbateurs. La compétition, dans son exigence de performance, peut avoir des conséquences sur le sportif dans son estime de soi, estime régulièrement remise en question.

 

 

Le travail de confiance en soi va désamorcer les stratégies inconscientes d'échec, la motivation du sportif pourra alors exprimer son plein potentiel. Car la sophrologie permet à chacun de mieux se connaître, d'identifier ses craintes et de mieux se situer par rapport à ses objectifs, à l'adversaire, au public

 

La sophrologie apprend également à reprogrammer la sensation de douleur : en se concentrant sur d'autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, et en maîtrisant sa respiration 

Enfin, la gestion de l'émotionnel (pierre angulaire du travail de sophrologie) contribue à l'efficience du sportif qui reste concentré sur son objectif en toutes circonstances.

 

 

Le but du sophrologue est de vous apporter des outils, afin de vous mener à une autonomie et d'optimiser votre niveau de performance sportive. 

 

 

Nous utilisons la force de la pensée pour l'amélioration de la performance motrice et l'apprentissage du mouvement.

Le cerveau ne fait pas la différence entre : « ce qui est, ce qui a été et ce qui sera », par exemple, en vous mettant dans la peau du gagnant, vous programmez votre corps et votre mental à la réussite, vos muscles se dénouent, votre confiance s'installe.

Vous savez parfaitement que ce qui fait la différence c'est le « MENTAL », la maîtrise psychologique. La recherche de la détermination...

 

 

La sophrologie intervient également dans la prévention des traumatismes, et dans le programme de récupération, surtout après une blessure. Il est désormais prouvé que la récupération de l’athlète est plus rapide.

La sophrologie améliore :

  • la connaissance de soi

  • la confiance en soi

  • la technique du geste

  • la concentration la motivation

     

     

     

     

     

     

     

     

     

 

Confiance, concentration, motivation, habileté mentale sont autant d'aptitudes que vous pouvez apprendre à développer. L'entraînement est fonction de la spécificité du sport et du potentiel de chacun. La préparation consiste à utiliser toutes les ressources nécessaires pour modifier pensées et comportements et ainsi adopter une attitude de gagnant.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

Vous connaissez l'éveil du coeur 06 ?

April 25, 2019

1/1
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon